Le printemps est de retour, les bibittes aussi.  Elles ne sont pas que malcommodes. Tout l’été, les belles bibittes que sont les abeilles, coccinelles et autres petits êtres à ailes nous rendent de fiers services dans les potagers et les jardins. Les coccinelles mangent les pucerons qui bouffent les plants de tomates et les abeilles assurent la pollinisation des fleurs  qui deviendront des fruits. En leur offrant le gîte -un abri fait de multiples trous, fentes et autres interstices- on favorise les conditions à leur présence là où on les désire.

S’il est installé avant l’hiver, l’abri peut attirer les insectes auxiliaires dès le mois de mars. Au fil des mois et des années, la diversité des insectes hébergés s’enrichira.

Laissons une autre bibitte, l’enseignant Renaud-Pierre Boucher, nous présenter l’hôtel à insectes fabriqués par les élèves de production horticole; il atterrira bientôt au jardin communautaire de Orford.